Le catalan en Catalogne

Le catalan est parlé sur un territoire de 68 730 km2, réparti entre quatre États européens (Espagne, France, Andorre et Italie), où vivent plus de 13,5 millions de personnes. Toutefois, une question incontournable se pose. Parmi cette population, combien de personnes comprennent le catalan ? Ou, pour être plus précis, combien de personnes parlent catalan ?

Où parle-t-on catalan ?

La situation du catalan est loin d'être homogène au sein de son aire linguistique. Nous avons à une extrémité la Catalogne, l'Andorre et la Franja de Ponent (un territoire aragonais qui partage ses frontières avec la Catalogne), et à l'autre la ville d'Alguer (en Sardaigne) et la Catalogne Nord (dans le département français des Pyrénées-Orientales). En Catalogne et dans la Franja de Ponent, presque tout le monde comprend le catalan et le nombre de locuteurs dépasse 75 %. Par contre, à Alguer et dans la Catalogne Nord, à peine la moitié de la population comprend le catalan et moins de la moitié le parle. D'autre part, nous pouvons situer dans une position intermédiaire deux autres territoires où l'on parle catalan : les îles Baléares et Valence. Au total, sur les 13,5 millions de personnes qui vivent sur l'aire linguistique, plus de 9 millions parlent catalan et 11 millions le comprennent.

Qui parle catalan ?

Il est essentiel de mettre en relation toute cette information avec l'âge des personnes. En Catalogne, dans les îles Baléares et dans la communauté autonome de Valence, ce sont les plus jeunes qui comprennent le mieux la langue catalane et qui sont le plus à même de la parler. En Catalogne, par exemple, le pourcentage des locuteurs, à savoir 75 % de la population totale, atteint 90 % chez les jeunes de 15 à 29 ans. De nos jours, il est très difficile de rencontrer des jeunes en Catalogne avec qui il serait impossible de parler catalan.

Le catalan dans l'enseignement

Tous ces chiffres montrent que le catalan est bien loin d'être une langue minoritaire, secrète, que seuls les anciens parlent et qui est sur le point de disparaître puisque les parents ne l'enseignent plus aux enfants. En dehors de la Franja de Ponent, de la Catalogne Nord et d'Alguer, le catalan est une langue officielle sur l'ensemble de son aire linguistique et sa présence est importante dans tous les domaines de la société. Le catalan, par exemple, s'enseigne dans toutes les écoles et de nombreux enfants, surtout en Catalogne, suivent pratiquement tout l'enseignement dans cette langue. Le catalan est également présent dans les universités. En Catalogne, près de 70 % des élèves passent leur examen d'entrée à l'université en catalan et l'usage du catalan comme langue d'enseignement varie entre 60 et 100 % au sein des différentes universités. Il est donc probable que de nombreux étudiants étrangers qui vont en Catalogne auront l'occasion de suivre quelques cours en catalan. Cette tâche ne devrait pas devenir un obstacle insurmontable s'ils connaissent le castillan, car ces deux langues se ressemblent beaucoup. L'expérience montre qu'une personne connaissant le castillan met moins de quinze jours pour comprendre quelqu'un qui parle catalan. Et avec un petit effort, il est possible de parler catalan en à peine quelques semaines. Presque sans s'en rendre compte, on aura augmenté son capital culturel.

Langue de la culture

La vitalité du catalan est également bien visible dans les statistiques culturelles. Chaque année en Espagne, près de 6 000 ouvrages sont édités en catalan, ce qui représente 12 % de toute la production éditoriale espagnole. En Catalogne, 30 % des journaux vendus sont en catalan et la chaîne de télévision qui a le plus d'audience, TV3, émet tous ses programmes en catalan. Dans le monde radiophonique, Catalunya Ràdio se place en tête des audiences et émet intégralement en catalan. À Barcelone, la ville où le théâtre est en plein essor, la plupart des pièces sont représentées en catalan. De fait, le point faible du catalan dans le domaine de la culture, c'est le cinéma. Sa présence n'atteint pas encore les pourcentages qui seraient souhaitables pour une langue utilisée à profusion pour toutes les autres manifestations culturelles.

Langue du commerce

Cependant, le catalan n'est pas seulement une langue réservée à l'enseignement et à la culture, c'est aussi une langue du commerce et des affaires. En Catalogne, par exemple, il est très difficile de trouver une banque ou une boutique qui ne puisse pas vous recevoir en catalan. D'autre part, il faut savoir que, pour de nombreux établissements, toute la documentation à remettre aux clients doit être disponible en catalan. C'est pour cela qu'une banque doit avoir ses carnets de chèques en catalan, une agence de voyages ses contrats, un hôtel ses factures, etc. Tout le monde est donc en contact avec le catalan dans sa vie quotidienne. En Catalogne, le catalan est présent dans quatre documents qui arrivent périodiquement dans la plupart des maisons : la facture d'électricité, la facture de téléphone, la facture d'eau et la facture de gaz. Dans de nombreux cas, il faut y rajouter le contrat de travail, qui fait souvent bien plus plaisir que les factures. Toutefois, il est vrai que la diffusion du catalan rencontre encore quelques résistances dans certains domaines, par exemple les tribunaux et la police. Mais, petit à petit, cette opposition s'amenuise. D'ici peu, le catalan deviendra une langue tout aussi « normale » que d'autres langues européennes démographiquement comparables, comme le danois, le finnois, le grec ou le suédois.